Rechercher
  • Mon Atelier Numérique

Les enjeux de l'inclusion numérique

La fracture numérique ou exclusion numérique

La fracture numérique, renommée e-exclusion est une phénomène qui pénalise certains publics dans leur quotidien, leur recherche d’emploi, leur intégration sociale.


Les chiffres de l'exclusion numérique

L’article “Accès au numérique” du 15 octobre 2018 du Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, fait état de 13 millions de français qui se disent “éloignés” du numérique : ils n’utilisent pas ou peu internet et se sentent en difficulté avec ses usages.

Ainsi, 50% des non-connectés vivent dans des communes de moins de 20 000 habitants et 66% des non-connectés ont plus de 65 ans. Enfin, 30% seulement des non-diplômés ont recours à l’administration en ligne (contre 90% des diplômés du supérieur)





FRACTURE NUMÉRIQUE

[ fracture numérique ]

La fracture numérique (ou exclusion numérique) désigne la disparité d’accès aux technologies informatiques et notamment Internet. Il s’agit d’une inégalité sociale et générationnelle, entre ceux qui s’adaptent et ceux qui restent à l’écart de la société numérique.

Le numérique apparaît comme amplificateur, voire accélérateur des inégalités sociales existantes et l'usage n’est pas maîtrisé, comme le dit le rapport du secrétariat d'État au numérique.



L'article “Accès au numérique” du 15 octobre 2018 du Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, fait état de 13 millions de français (soit 1 français sur 5) qui se disent “éloignés” du numérique.

Ainsi, 50% des non-connectés vivent dans des communes de moins de 20 000 habitants et 66% des non-connectés ont plus de 65 ans. Enfin, 30% seulement des non-diplômés ont recours à l’administration en ligne (contre 90% des diplômés du supérieur)

Selon un sondage BVA pour le Digital Society Forum, il semble que le numérique est perçu comme potentiellement exclusif par une part significative de répondants (39% pensent que cela renforce les inégalités).

Il faut savoir que 16% des Français utilisent internet moins d’une fois par semaine et que 10 millions de Français sont encore en difficulté avec l’usage du numérique.

A noter également que 900 000 jeunes sont à la dérive et ont besoin d’entrer dans le monde numérique.



Le sentiment d’exclusion numérique est fréquent. Par exemple, se sentir démuni face à une démarche que l’on ne peut accomplir uniquement sur internet sans contact humain (56%) ou dans des conversations techniques (49%)

Face à une dématérialisation croissante, certains rencontrent des difficultés en raison de la complexité de certaines démarches en ligne.

Chaque administration a sa logique, ses formules, pas magiques du tout parfois, ce qui oblige à une diversité d'usage, de mode de navigation ou de logique d'archivage. Le phénomène ira en s'accentuant dans l'avenir, avec une dématérialisation générale des documents officiels.

La technologie apparaît également comme amplificateur, voire accélérateur des inégalités sociales existantes et l'usage n’est pas maîtrisé, comme le dit le rapport du secrétariat d'État au numérique.


La dématérialisation des services

La multiplication des démarches en ligne impacte le travail des intervenants sociaux ainsi que les usagers qui souffrent d’exclusion numérique.



Le degré de dématérialisation des services impacte la place occupée par le numérique dans le niveau de priorité des structures. L’accès aux droits et aux prestations sociales devient problématique pour les usagers en situation d’exclusion numérique.

Le décalage entre dématérialisation et formation des usagers impacte directement le travail des intervenants de l’action sociale, qui ont intégré de facto l’accompagnement au numérique de leurs usagers comme charge de travail supplémentaire.

Ainsi, 75% des intervenants sociaux interrogés affirment faire les démarches numériques à la place de l’usager et 95% déclarent que l’accès au numérique se fait très fréquemment par un accompagnement de l’usager.

Les travailleurs sociaux subissent la dématérialisation et sont peu outillés pour anticiper sereinement la transformation de leur métier. Cette situation représente un risque de perte d’autonomie qui renforce l’exclusion des publics les plus fragiles.

Au quotidien, les travailleurs sociaux estiment que le numérique constitue une vraie opportunité pour les usagers et ils observent de la curiosité et de l’envie d’apprendre: Du fait de la multiplication des démarches en ligne, les usagers sont de plus en plus demandeurs d’une certaine maîtrise de l’outil informatique.

Mais les intervenants sociaux estiment généralement que le numérique est encore un facteur d’exclusion potentiel de nombreux usagers en raison des obstacles que ceux-ci rencontrent pour d’une part y avoir accès et d’autre part en avoir un usage autonome.

in à l’accompagnement au numérique des usagers. est une prise en charge massive par des structures dédiées à la formation des usagers, plutôt que de recevoir eux-même une formation à l’accompagnement au numérique des usagers.


Mon Atelier Numérique - 33370 Artigues-Près-Bordeaux - SIRET 850 642 562 00019 APE 7410Z
mail icon.png
phone icon.png
icon pin map.png
FB icon.PNG
insta icon.png